JeuxCollector : Retro Test

Date de sortie française : 1989
Éditeur: SEGA
Genre: Plates-formes
Support: Master System

Il est une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… une époque où le jeu vidéo présentait un brin de challenge. Point de sauvegarde à tout va, de solution sur internet, d’astuce en cours de jeu ou d’aide à la réalisation d’un passage. Point de barre de vie permettant de se faire toucher 100 fois avant de voir la mort en face. Point de multitude de boutons, de combos, de techniques s’améliorant au fur et à mesure du jeu pour vous rendre quasi invincible à la fin.
Non, le jeu vidéo avant, c’était 3 vies, 2 boutons, et un jeu à finir dans la foulée. Pas de mot de passe pour revenir plus tard, pas de jauge de vie non plus, on est touché, on est mort, on recommence. C’était rageant. Mais qu’est-ce que c’était bon, et la satisfaction du jeu terminé, après tant d’effort, valait tous les jeux next gen d’aujourd’hui.
Je vous parlerai donc d’un jeu, un peu dur, pas trop non plus, mais quand même assez pour parfois vous faire rager, que j’affectionne particulièrement. Il s’agit de Psycho Fox.

[RETRO TEST] Psycho Fox

Psycho Fox est un jeu de plates-formes né sur la Master System. Pas vraiment d’histoire, juste que vous êtes le gentil renard (et certainement celui qui est «psycho» on verra l’hypothèse là-dessus par la suite) et que vous traversez 7 mondes différents pour botter les fesses d’un vilain renard à lunettes nommé «Mad Fox». Dès les premières minutes de jeu, vous aurez la possibilité de changer de personnages au fur et à mesure de l’aventure, pour ainsi incarner un singe, un tigre ou encore un hippopotame, chacun présentant ses propres caractéristiques de gameplay.
 
Graphismes: 18/20

Le jeu est beau, fin, coloré. Sûrement l’un des jeux les plus «doux» à regarder de nos jours, tournant sur Master System. En gros, si aujourd’hui on peut encore y jouer sans se crever les yeux, c’est que c’est loin d’être dégueulasse! Psycho Fox a même l’avantage d’être agréable à regarder. Le charadesign des personnages est plutôt mignon, les boss un peu étranges mais bien modélisés. On a droit à une mouche bionique, un bonhomme fait de pneu rouge (bibendum?), ou encore un énorme «tigre obèse» ressemblant à Garfield…

[RETRO TEST] Psycho Fox [RETRO TEST] Psycho Fox

Musiques: 13/20

Les musiques du jeu se marient bien avec chaque niveau, et même 20 ans après on ne les oublie pas, leur côté «guillerettes» marquent les esprits. Elles sont cependant peu nombreuses, 4 thèmes principaux si je ne m’abuse, et du coup on retrouve souvent les mêmes musiques, ce qui peut paraître lassant…

[RETRO TEST] Psycho Fox

Maniabilité/Gameplay: 17/20

Dans ce jeu, vous pouvez sauter et donner des coups de poings pour tuer vos ennemis. Vous pouvez aussi leur sauter dessus, entre 2 et 3 fois pour les enterrer vivant (charmant). Enfin, dans chaque niveau, vous aurez des œufs disséminés partout renfermant des surprises, des ennemis, parfois des bonus (bonus de «transformation», d’invincibilité, d’anéantissement de tous les ennemis sur l’écran, ou bonus permettant l’accès à un stage «bonus» où vous pouvez gagner d’autres items ou plus intéressant, des vies) ou mieux encore, un allié qui n’est autre qu’un petit piaf noir s’installant sur votre dos et que vous pouvez lancer allégrement sur vos ennemis pour leur crever les yeux.
Comme dit plus haut dans l’intro du jeu, celui-ci s’appelle Psycho Fox, parlant donc d’un Renard Psychotique…? En fait, le jeu devrait plutôt se nommer «Schizo Fox» car notre ami a plusieurs personnalités. Ainsi, vous pouvez incarner des personnages différents dans le jeu lorsque vous avez en votre possession un bonus de transformation, et chaque personnage répond à une maniabilité particulière.
Ainsi, le singe vous permet de sauter plus haut, mais s’avère plus lent. Le tigre permet de courir plus vite mais saute moins haut. Enfin, l’hippopotame, lent et ne sautant pas haut bien entendu, mais qui permet de casser certain mur et ainsi offrir la possibilité de prendre des passages particulier.
Psycho Fox lui est un juste milieu de tous ces personnages, le plus équilibré donc (à l’exception qu’il ne peut briser de mur).

[RETRO TEST] Psycho Fox

Ce gameplay rend le jeu intéressant. Cependant, il y a une ombre au tableau: l’inertie du personnage.
Il est lent à démarrer, comme avec des boulets aux pattes, on a l’impression qu’il… rame. Du coup si vous sautez avec peu d’élan, vous sauterez limite sur place. Et vous serez souvent victime de cette inertie, victime d’un saut qui ne se passera pas comme prévu, n’ira pas jusqu’à la plateforme désirée, vous faisant tombé fatalement – et lentement - dans le vide (et accessoirement dans l’eau…) ou vous mettant à la merci d’un ennemi que vous ne pourrez pas éviter, votre personnage étant trop lent esquiver la moindre attaque. Il faut donc un certain temps d’adaptation avant de se faire à cette appréciation de la gravité (on joue sur la lune voilà tout). Mais là encore, cela ajoute une réelle difficulté, croyez-moi…

[RETRO TEST] Psycho Fox
 
Scénario: -/20

Je ne mets pas de note, car à cette époque, point de vrai scénario. En gros, on sait juste que vous êtes le gentil renard, qu’il y a un méchant renard, et que vous allez lui botter les fesses. Pourquoi? Ca intéresse qui ça, sérieusement? En tout cas, à l’époque, personne!
 
Replay Value : 12/20

Une fois le jeu terminé, plus vraiment de raison d’y revenir. Ceci dit, on prend toujours plaisir à y jouer, et j’ai appris récemment qu’il existait des warps zone à la Mario dans ce jeu permettant d’accéder plus rapidement à la fin... Donc voilà qui montre que ces petits jeux peuvent avoir de la réserve, et cela donne envie d’y rejouer pour ma part ;)

[RETRO TEST] Psycho Fox

Conclusion: 16/20

Psycho Fox est un bon jeu de la Master System qui mérite d’être connu, et d’être joué, ne serait-ce que pour se mesurer à l’inertie si particulière de ce jeu.

Zelle
Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur Master System chez notre partenaire www.gametronik.com
Emulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/master_system/
Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/master_system/Psycho%2520Fox/

Date de sortie française: 14 octobre 1999
Éditeur: Rage Software
Genre: Shoot'em up
Support: Sega Dreamcast  / PC Windows

David Vincent les a vus! LES ENVAHISSEURS SONT LA! Et en plus... Ils sont pas gentils du tout!
Bienvenue dans Incoming, Un shoot'em up futuriste qui vous permettra de contrôler un tas de véhicule.

alt

Graphismes: 18/20

On est en 1999! Et franchement, c'est beau, même maintenant, c'est encore vachement beau. Ok, le crénelage est bien présent, et la résolution est très faible...
Mais le jeu dispose tout de même de très jolis effets de brouillard et d'explosion.

alt
Le coup classique.... Le méchant ovni qui détruit votre Power UP juste devant vos yeux...
Musiques: 14/20

Globalement c'est pas mal. Les musiques et les bruitages collent à l'ambiance futuriste.
MAIS, l'alarme, quasi-constante, nous indiquant qu'un tir ennemi peut nous toucher est... lourde, extrêmement lourde...

alt
Avant d'obtenir L'éclair en arme secondaire... celle-ci est relativement inutile...
Maniabilité: 17/20

Si on omet le système de collision qui est.... très suspect parfois. La maniabilité est bonne, très simple de prise en main pour tous les véhicules SAUF les hélicoptères, qui utilisent les touches différemment...
Petite explication pour ceux qui comme moi auront beaucoup de mal au début à jouer avec les hélicos...
Les boutons "accélérer" et "freiner" pour les chasseurs de combat ou bombardiers deviendront... Monter ou descendre en altitude pour un hélicoptère...Pour avancer ou reculer avec un hélicoptère il faudra appuyer sur Haut ou Bas...

alt
Le mode Campagne nous permet d'être au volant d'un Tank.
Scénario: 10/20

Les missions des 2 Campagnes sont longues et pas facile du tout. Mais y'en a pas des masses... On l'oubliera donc très vite au profit du mode Arcade pour mater de l'E.T. pas gentil du tout à la pelle.

alt
La campagne nous permet aussi d'avoir, lors de certaines phases, un mini mode stratégie.
Replay Value: 14/20

Si vous aimez les jeux de shoot, et que vous accrochez à l'ambiance, et si vous êtes pas assez maso pour vouloir à tout prix jouer avec un hélico... (quoi ? Y'en a qui l'utilise ? Sérieusement ?)  Il fait parti des jeux qui seront très fun à rejouer.



Conclusion: 14/20
Ils sont là et il va falloir les mater... Armez vos lasers, préparer vos éclairs, allumez vos propulseurs et c'est parti!
Un bon jeu de tir, qui m'a beaucoup marqué, probablement à cause des hélicoptères ... décidément.
D'ailleurs ! Les voix françaises sont très bonnes dans la version Dreamcast!

 

Date de sortie française: 2 février 1998
Éditeur: Microsoft
Genre: Gestion/ stratégie
Support: PC/Mac

 Souvenez vous d'une époque où jeu de stratégie rimait avec austérité et difficulté à cerner rapidement. Vous vous en rappeler? Peut-être pas, surtout si pour vous les jeux de stratégie avaient la définition que je viens de donner. Vous vous rappelez plutôt de celui qui a révolutionné le genre par sa simplicité d'accès, son mélange stratégie/gestion parfait et par ses graphismes impressionnants pour l'époque dans ce genre de jeux: Age of Empires.

alt

 

  Age of Empires vous propose de prendre en main une des quatre civilisations proposées: grecque (avec les grecques, minoens et phéniciens), égyptienne (avec les égyptiens, assyriens et sumériens), babylonienne (avec les babyloniens, perses et hittites) et enfin asiatique (avec les shang, chosons et yamatos). Vous devrez mener votre colonie à la victoire aussi bien militairement qu'économiquement, en tâchant de trouver les ressources nécessaires pour progresser dans les années, produire des unités de défense et d'attaque, et accessoirement neutraliser les ennemis.

alt

 

 Graphismes: 13/20

 Le jeu est en 3D isométrique avec des sprites en 2D isométrique eux aussi, donnant un rendu plutôt bon. Alors certes, pour aujourd'hui c'est totalement dépassé, on ne peut pas jouer avec la caméra, ce n'est pas très détaillé (même si à l'époque c'était le top!). Les animations sont assez rigides, idem pour les déplacements des unités; reste quand même qu'en son temps, Warcraft et Civilization n'était pas aussi beau...

 Musiques: 13/20

 Les musiques du jeu ne sont pas légions, mais donnent l'impression d'un mélange entre ambiance de guerre et d'économie, histoire de bien rester dans le genre du jeu, qui mêle l'attaque et la course technologique. Les bruitages ont un rôle aussi important: certains sont très bien faits et représentent bien une action ou un bâtiment (comme pour la coupe du bois ou la caserne), mais on a l'impression qu'il en manque quelques uns (pour la cueillette ou la chasse), et les «voix» utilisées lorsqu'on sélectionne une unité humaine ne sont pas toujours une réussite, loin de là.

 Maniabilité: 17/20

 Le jeu peut se jouer uniquement à la souris si on le désire, mais il dispose également de nombreux raccourcis clavier pour nous faciliter la tâche. On clique gauche pour sélectionner un élément, un bâtiment ou une unité et on clique droit pour qu'une action soit réalisée (si on a au préalable sélectionné une de nos unités). Simple et efficace, le jeu se veut accessible à tous.

altalt

 

 

 Scénario: 14/20

 Quatre campagnes différentes vous sont proposées, avec à chaque fois une petite histoire simple relatant sur des passages réels ou non de l'histoire de la civilisation que vous avez choisi. Cependant, on en fait assez vite le tour si on rentre dans le jeu, c'est pourquoi un éditeur de campagne est disponible.

 Replay value: 18/20

 Extrêmement chronophage, Age of Empires vous prendra votre temps libre afin que vous fassiez prospérer votre civilisation. En plus de proposer cinq campagnes aux conditions de victoires aussi diverses que variées et à la durée de vie assez importante, les matchs à mort, les cartes aléatoires personnalisables et l'éditeur de scénario, vous en aurez pour un bout de temps avant d'en avoir fait le tour, et vous y reviendrez sans qu'on vous presse! Si en plus je vous dis qu'une possibilité de jeu en multi (via LAN) est possible jusqu'à 8...

alt

 

Conclusion: 15/20

 Bien qu'il ne soit pas exempt de tout défaut (le nombre d'unités dans votre cité est limitée à 50, les unités se ressemblent presque toutes en fonction des civilisations, bugs de déplacements...), Age of Empires reste l'un des pionniers du jeu de stratégie nouvelle génération, tel qu'on le connaît actuellement. Un must du genre, que vous vous devez d'avoir testé au moins une fois!

 

Et en exclusivité pour jeuxcollector.fr, une petite campagne supplémentaire tirée d'un grand film comique! Je vous laisse découvrir cette... expérience nouvelle sur Age of Empires: campagne AoE

 

 

 


Date de sortie française: 8 octobre 1999

Éditeur: Nintendo

Genre: RPG

Support: Game Boy


Pour pas mal de monde aujourd'hui, quand on parle de la GameBoy, quelques jeux viennent immédiatement à toutes les bouches des joueurs d'époque: Tetris, Zelda (le Link's Awakening) et Pokémon. Car qu'on le veuille ou non, Pokémon reste la référence marquante du RPG sur la console portable monochrome de Nintendo. C'est pourquoi nous allons parler d'un opus de la première génération sortie en 1999, la version Rouge.

alt

Graphismes: 14/20

Malgré les capacités limitées de la 8bits, Pokémon s'en tire avec des graphismes pas trop mauvais et plutôt détaillés pour tout ce qui est des phases d'explorations, ce qui n'est pas toujours le cas des monstres de poche, parfois taillés dans la pierre avec un marteau-piqueur. C'est assez pixélisé, mais on arrive à les reconnaitre tous.

alt

Musiques: 15 /20

Les musiques de Pokémon restent agréable pour une GameBoy, avec quelques unes qui restent longtemps dans la tête après avoir éteint la console. Pour ce qui est des bruitages, ils remplissent leur rôle, même si certains cris de créatures sont plutôt moches...


Maniabilité: 18 /20

Tout ce qu'il y a de plus basique pour la maniabilité vu les capacités de la portable de Nintendo : on déplace le personnage avec les flèches (et on change de choix lors des combats avec), on valide/cherche/discute avec A et B et on peut accéder au menu avec Start (Select n'a pas encore la fonction qu'il aura dans la génération suivante). Simple mais plus que suffisant.


Scénario: 14/20

Le scénario est assez simple à cerner, on a deux quêtes à remplir pour tenter de finir le jeu : devenir maître Pokémon en battant les différents dresseurs, arènes jusqu'à atteindre la célèbre Ligue Pokémon, et bien entendu remplir son Pokédex pour avoir les 150 (151?) Pokémons. Ce scénario permet de ne pas se retrouver perdu comme dans certains RPG lorsqu'on fait une pause pour passer à un autre jeu, mais du coup le tout manque de rebondissements.

altalt

Replay value: 15/20

Avant de terminer le jeu à 100%, il va vous en falloir des heures, car il est tout simplement impossible de le finir seul (à moins d'avoir deux GameBoy, un câble Link et une version Bleue). Mais refaire une partie apporte du plaisir et un certain challenge au joueur: retrouver tout ce que l'on a loupé (comme des bugs...), changer de starter, d'équipe, trouver des objets plus facilement que lors de la première partie...

alt

Conclusion: 15,2 /20

Pokémon est un jeu accessible et agréable à faire une première fois seul; ensuite, il faudra le refaire avec des amis pour savoir qui est le plus fort, afin de décupler le plaisir!


yannlebowsky


Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur GameBoy chez notre partenaire www.gametronik.com

Emulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/game_boy/

Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/game_boy/Pokemon%20Red/

Date de sortie française: 1992

Éditeur: Taito

Genre: Plates-forme

Support: Sega Master System


Adaptation fidèle de la version Arcade, cette version Master System reprend le même concept.

Un jeu de plates-forme classique et efficace comme on les faisait avant. On saute, on tue, on prend un power-up et on finit le niveau sans mourir (c’est quand même mieux).

alt


Graphismes : 16/20

On est loin de la version arcade mais la version Master System est la meilleure version console 8bit.

Largement supplanté par la version Mega Drive mais bon…

Note: comme tous les anciens jeux, votre écran 108cm Full HD 3D Dolby Digital ultra max TKT Y GR CVDT 5210 (ok, y’en a un peu trop… mais bon ^^) sera votre plus grand ennemi ! L’utilisation d’un bon vieux tube cathodique ne fera pas de mal!

alt

Musique : 14/20


La musique et les bruitages sont bons pour de la Master System, et conviennent parfaitement à l’univers du jeu.

alt

Maniabilité : 17/20

On avance, on saute, on évite et on tue. Rien de bien complexe dans ce jeu. On notera la présence de pas mal d’objet volant qu’on peut voler à un ennemi ou récupérer pour pouvoir voler.

alt

Scénario : 11/20

Les amis de Tiki sont kidnappés par un léopard de mer. Et il part les sauvés… Scénario du même acabit que les premiers Sonic hein…

alt

Replay Value : 15/20

Le jeu est joli et on prendra facilement du plaisir à le revisiter même si la difficulté est assez impressionnante.

 

Conclusion : 14/20

On est pas sur la version Nintendo DS là! Un point de vie, trois vies et pas de continue. Un jeu de plate-forme à l’ancienne avec une difficulté à l’ancienne!

On aime ou on aime pas…

ElNino

Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur Master System chez notre partenaire www.gametronik.com

Emulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/master_system/
Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/master_system/New%20Zealand%20Story%2C%20The/

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad